Le MacBook 2015

mb-2015-face-avantMacBook 2015

Bon, on va pas chipoter, il est quand même beau le bougre.

Passé le coup de cœur sur le design particulièrement épuré, et réussi, essayons de regarder de plus près ce qu’il promet.

D’entrée, je suis très réservé quant au processeur choisi par Apple, certes il est particulièrement bien dopé, mais quand même, 1,3 GHz pour le modèle le plus « rapide », il va falloir attendre les premiers benchmarks pour se faire une réelle idée de cette nouvelle motorisation qui est quand même d’inspiration très « mobile ».

En attendant, cette nouvelle architecture processeur permet à Apple de sortir un design « sans ventilateur » du fait de sa très faible consommation, et donc de sa production de chaleur quasi nulle.

La carte graphique a encore été mise de côté, mais pour ce type de modèle le choix est compréhensible, surtout que le contrôleur graphique choisi est lui plutôt de bonne facture.

8 Go de mémoire vice, et pis c’est tout, na !

Certes le volume proposé devrait suffire pour bien du monde, car le « modèle technique » est assez limité, mais quand même, Apple nous impose là un choix définitif et irrévocable, quand les modèles 16 Go sortiront, les possesseurs de celui-ci pleureront de ne pouvoir l’upgrader… encore cette logique du « mobile ».

Le disque dur est de type Flash (SSD) et le choix se fait entre 256 et 512 Go de capacité, le type de connexion semble être l’habituel de chez Apple, ce qui laisse à penser que de côté là, des solutions externes puissent bientôt être envisagées.

Le chipset Intel HD Graphics 5300 semble plutôt bon… sur le papier, là aussi, il va falloir attendre les premiers tests pour se faire une idée. Pour ma part, habitué des portables Apple depuis bien longtemps, cela ne pourrait être que « bon ».

L’écran !

C’est un retina, déjà, ensuite il ne fait « que » 12″, mais il arrive quand même à y caser 2 304 X 1440 pixels, saluons la performance, c’est quand même plus que du Full HD !

mb-2015-resols

J’apprécie la bande noire autour de l’écran, détail qui n’a jamais été adopté par la famille « Air » alors que l’effet est immédiat.

Finesse !

Il est sacrément fin le bougre, 13,1 mm au plus épais, c’est à se demander s’il y’a de la place pour de l’air encore là dedans.

Pour gagner cette place, Apple va radicalement innover deux éléments internes, le clavier, et la batterie.

mb-2015-papillon

Pour un technicien de Centre de Service Apple Agréé, actuel, ou ancien comme moi, la nouvelle conception des mécanismes des touches du clavier, dite en « Papillon », est tout simplement géniale, une seule pièce, et donc pratiquement plus aucune raison pour qu’elle se casse. Mais surtout, la lourde responsabilité que représentait jusqu’à présent le simple fait de devoir enlever une touche pour regarder dessous disparaît du même coup, les touches « semblant » plus faciles à démonter.

En rêvant, on pourrait même imaginer Apple mettre à disposition des kits de changement de touches dans un proche avenir, tout le moins en pièce SAV interne.

Le mouvement vertical est parfaitement symétrisé quel que soit la position du doigt sur la touche, même « vraiment au bord », et la course semble vraiment très… courte.

Hormis ce doux rêve concernant les kits de touches de clavier (ce qui permettrait quand même de changer complètement la langue de l’ordinateur), le clavier est partie intégrante du « boby », il n’est ni démontable ni réparable, et en cas de souci avec une seule touche, ce sera donc tout le bloc qu’il faudra changer, comme sur pratiquement tous les portables Apple, cela dit.

Quant à la nouvelle conception des batteries, elles aussi simple que radicalement efficace.

mb-2015-batterie

Partant du principe que les formes rectangulaires sont les plus faciles à assembler entre elles, Apple a redessiné la surface interne de la carrosserie de manière à aménager les surfaces courbes en succession d’étages plats, puis a fait de même avec les batteries, qui se composent désormais de couches rectangulaires de tailles différentes empilées.

Les formes "positives" de la batterie viennent épouser les formes "négatives" de la carrosserie.
À gauche, la place inoccupée par la batterie rectangulaire habituelle, à droite, les formes « positives » de la batterie viennent épouser les formes « négatives » de la carrosserie.

Selon les chiffres, ce serait environ 35 % de volume de batterie supplémentaire… tout en réduisant le volume global de la machine, y’a pas à dire, ils sont balaises sur ce coup-là les ingés d’Apple.

Silence et robustesse

Du fait de l’absence de ventilateur, il n’y a donc plus de pièces mécaniques en mouvement dans ce MacBook ce qui le rend plus robuste, certes, l’écran est toujours en verre et il reste soumis aux aléas dus à sa fragilité, mais dans l’ensemble, cette machine semble pratiquement indestructible, il ne lui manquerait plus que d’être étanche…

Oui bon, il y’a le Trackpad aussi, qui est une pièce mécanique, c’est vrai, et d’ailleurs, même s’il n’à pas été révolutionné comme la batterie ou le clavier, Apple s’est quand même penché sur cet élément et à réussi à lui trouver quelques améliorations.

Mécaniquement parlant, il semble plus équilibré et le fait qu’il ait désormais 4 capteurs de pressions devrait le rendre plus précis.

mb-2015-trackpadBien entendu, il est accompagné de nouvelles « gestures » et de nouveaux comportements.

Il capte désormais la vélocité de la frappe et grâce à une nouvelle couche magique à sa surface, il est capable de différencier un clik appuyé d’un clik effleuré.

Il est tellement sensible qu’Apple a du ajouter un mécanisme de réponse sous forme d’un petit vibreur qui indique alors à l’utilisateur qu’un clik s’est produit en lui transmettant une petite vibration dans le doigt.

C’est peut être désormais la pièce la plus fragile de l’ordinateur, ce qui laisse présager d’une robustesse générale particulièrement impressionnante.

USB-C

Encore une innovation qui pourrait révolutionner notre manière de connecter nos appareils, avec l’USB-C, Apple fait le choix de la prise unique « à tout faire », de l’alimentation aux disques externes en passant par l’écran externe, tout passe désormais par ce petit connecteur réversible, sympa su le papier, il faut voir ce que cela va donner dans les mois qui arrivent.

Si aucun constructeur de périphériques ne se lance, ce sera un joli fiasco, sinon, il revient à ma mémoire un choix radical déjà très critiqué à l’époque, quand Steve Jobs avait annoncé que toutes les machines allaient passer à l’USB… on à vu ce que cela à donné par la suite.

Pour conclure

Trois choses à retenir de ce petit MacBook, les deux premières sont des innovations avec le nouveau système papillon du clavier, et le nouvel assemblage des éléments des batteries, la troisième est un pari, avec ce nouveau port « à tout faire » qu’est l’USB-C…

mb-2015-board

La carte mère est impressionnante de dimension, l’image ci-dessus la représente en taille réelle…

Pour le voir sous de meilleures coutures, n’hésitez pas à visiter le site officiel d’Apple sur le sujet, et amusez-vous à le comparer avec d’autres machines de la marque, pour ma part, je l’ai comparé au mien, et je crois que je vais donc attendre encore un peu avant de craquer.

(\_ _/)
(='.'=)
(")_(") Maître Maa