Mac OS X 10.10.3 Bêta

install-yosemite-betaApple m’aime bien

Je suis très honoré d’avoir été sélectionné par Apple et faire ainsi partie des privilégiés qui sont régulièrement invités à tester les nouvelles versions bêta de leur système d’exploitation.

C’est donc la version 10.10.3 qu’Apple m’a demandé de tester (à mon humble niveau bien entendu) et tout particulièrement un nouveau logiciel, Photo, le futur remplaçant d’iPhoto.

Je vais essayer de vous faire un petit résumé de mon expérience avec la chose.

Ne l’oublions pas, c’est une bêta et autant le dire de suite, ça se voit dès l’installation, qui fut pour moi laborieuse à souhait.

/!\ Avertissement ! /!\

Apple préconise l’installation de cette bêta sur un disque externe et c’est ce que j’ai fait.

Malgré tout, je déconseille vivement cette solution surtout si l’utilisation normale de l’ordinateur est votre activité principale.

En gros, je conseille d’installer cette bêta carrément sur un autre ordinateur de manière à ne pas risquer de conflits entre les fichiers ou les applications présents sur la racine normale.


[nextpage title= »1 Installation laborieuse »]

Assistant d'évaluationOn lance l’installe…

Passé la délicate procédure d’installation qui m’a demandé pas moins de 3 reboot et plus de 2 Go de téléchargement, il me faut maintenant passer le cap de la mise à jour la plus importante quand on est bêta testeur (c’est pompeux, mais c’est le terme), celle de l’assistant d’évaluation, un utilitaire permettant d’envoyer les feebacks à Apple directement en votre nom, préalablement enregistré chez Apple… et activant les mises à jour spéciales.

Patatras et je m’en doutais, c’est impossible depuis la bêta, mais j’y arriverai en passant par un Yosemite normal puis en jonglant entre les deux systèmes pour copier-coller la nouvelle version…

Une fois l’assistant mis à jour, on peut (enfin) lancer la Mise à jour du cœur vers la bêta 3… parce que oui en fait, pour le moment, on est juste en bêta normale, du genre la version qui date d’avant même la version 10.10, c’est vous dire…

Il ne reste que quelques mises à jour pour tout juste 2 petits gigas de ressources à télécharger, et à la Réunion, 2 gigas, ben des fois, c’est long à rapatrier… souvent… en fait.

1,72 giga plus tard, le gong retenti, le Mac reboot… et App Store qui se lance et qui m’annonce que j’ai une mise à jour à faire… de 1,72 giga… la même, sauf que là elle est toute seule, elle devait dépendre des autres. Bref, on relance le truc, pas le choix, je veux la tester cette bêta, bo…. !

Patience et longueur de temps…

Cela fait aussi partie du jeu, ce sont des bêtas et il faut souvent se le répéter, au risque de se fondre quelque synapses…

L’installeur n’a pas du archiver l’état du téléchargement précédent et donc ne sachant que faire, propose de télécharger le fichier, normal… un p’tit bug pour bien commencer 😉

En attendant, je fouille dans le système et je trouve quelques bugs pas très gênants :

Clavier inconnu !
Yosemite ne reconnaît pas mon clavier filaire Apple étendu… 😉

Bon Ok, j’arrête de moucater… promis…

Bon, deux curseurs qui clignotent dans la même fenêtre, c’est pas la mort, c’est juste rigolo, surtout sachant que la plupart de ces petits dysfonctionnements ont été corrigés depuis bien longtemps.

27 minutes de reboot plus tard, les 1,52 Go de la grosse mise à jour sont passés et je suis désormais en 10.10… mais éligible à la mise à jour Developper Preview 7 1.0 qui fait 1,14 Go…

/!\ Carton jaune ! /!\

Premier gros bémol à soulever, malgré l’installation de cette bêta sur un disque externe, comme recommandé par Apple elle-même, le système semble quand même rechercher des Applications un peu partout et finit fatalement par trouver le répertoire de votre installation normale. Résultat, des mises à jour développeurs apparaissent quand je suis sur ma session normale, et des mises à jour normales apparaissent maintenant dans ma session de bêta test… il faut bien faire attention à ne pas mettre à jour la mauvaise au mauvais endroit !

C’est la valse à 100 temps…

On continue les mises à jour développeurs…

MAJ Dev prev 7 1.0
1,14 Go… eh oui !

Je respecte mon engagement, et ne comptez pas sur moi pour vous dévoiler des choses secrètes, juste des choses déjà vues, mais sous un autre angle, plus… personnel peut-être 😉

Mises à jours déjà installées
Déjà deux mises à jour d’installées…

Normalement, au prochain reboot, je suis bon pour le vrai test…

Eh bien non…

Enfin presque, il faut relativiser, il fallait de toute manière passer par les grosses mises à jour du système.

Il me faut maintenant passer par un utilitaire de gestion des bêtas, et là je ne vous montrerai rien, na (NDA tout ça…).

Et donc maintenant, au tour de la bêta 4 de 800 Mo…

Environ 30 minutes de reboot plus tard, il me propose encore une bêta, c’est la 5 et elle ne fait que 104 Mo… grrr…

15 minutes et un reboot plus tard… une bêta 6 apparaît de 55 Mo… si si !

Enfin, la fameuse mise à jour estampillée et tout et tout est là…

Public Beta 3
Encore 1,83 Go à télécharger… outche !

La procédure est longue hein ?

Tout ça ? Déjà ? :o
Tout ça ? Déjà ? 😮
Enfin !
Enfin !

Page suivante, on peut enfin jouer avec Photo…

[/nextpage]
[nextpage title= »2 Premiers pas ! »]

Icône PhotoC’est parti…

Ouf, je suis maintenant en 10.10.3 et je vais pouvoir faire ce qu’Apple veut de moi : un test de l’application Photo… rien que ça…

La configuration, simple et basique, s’effectue en grande partie lors du premier lancement du logiciel, on peut éventuellement choisir une bibliothèque iPhoto existante, ou, et c’est ce que je vais faire, créer une nouvelle bibliothèque.

iCloud est la question suivante à laquelle il faut répondre en activant ou non le service. Je lui donne mon accord, car c’est justement un des points qu’Apple veut que je teste. Mon compte iCloud étant activé dans les préférences système, le téléchargement de mes photos commence sans aucune autre intervention, rien à redire.

Les préférences se résument à deux pauvres onglets qui ne permettent pas d’envisager de grandes possibilités de personnalisation, tout du moins, de ce côté-là.

Les préférences générales
Les préférences générales
Les préférences iCloud
Les préférences iCloud

Hm, premier problème, il ne propose pas d’importer une bibliothèque iPhoto… diable !

Il le proposait pourtant lors de son premier lancement, une lacune, un oubli ?

En glissant ma bibliothèque iPhoto habituelle sur l’icône de Photo dans le dock, il me propose de basculer sur la nouvelle bibliothèque. Je soupçonne les bugs possibles et j’annule.

Je copie ma bibliothèque iPhoto sur le disque externe et je recommence la procédure, si jamais ça coince, ce sera sur une copie.

Pour info, je suis bon joueur, ma bibliothèque fait 44 Go et compte pas moins de 22 000 clichés originaux personnels.

Effectivement… c’est long… très long…

yosemite-beta-photo-2159712 minutes pour 21 597 photos !

Première constatation, c’est très rapide et je me déplace dans mes photos à une vitesse incroyable, vraiment très impressionné sur ce coup-là.

Il ne manque rien, albums, projets, mots clés, albums intelligents, tout est là, bien importé.

C’est très bon pour la suite.

Le mode par « années » est particulièrement impressionnant quand on à beaucoup de photos :

Attention, l’image pleine résolution fait plus de 7 Mo, vous êtes prévenus avant de cliquer

Année de mon voyage en Australie, ça se voit non ?
Année de mon voyage en Australie, ça se voit non ?

En mode par « moment », c’est sympathique aussi :

yosemite-beta-photo-moments
Toujours l’Australie…

Passée la petite balade du propriétaire, rien de bien compliqué pour qui à déjà utilisé les versions mobiles d’iPhoto, peu d’options, mais tout est accessible au premier clik.

Le mode de visualisation d’un album en pleine page est très sympathique, on est pleinement concentré sur le sujet.

Interface générale de visualisation d'un album avec une photo en pleine page, joli !
Interface générale de visualisation d’un album avec une photo en pleine page, jolie !

Pour éditer, le double clik ne fonctionne plus, il faut se rendre en haut à droite pour activer le mode édition, l’interface passe alors « en noir » et affiche les outils à droite de la photo en cours d’édition.

yosemite-beta-photo-visu-modifier
Modifier
Interface noire pour le mode édition, du plus bel effet.
Interface noire pour le mode édition, du plus bel effet.

De même pour revenir au mode de visualisation, il faut maintenant terminer l’action en cours par l’intermédiaire d’un bouton des plus explicite en haut à droite :

yosemite-beta-photo-modif-terminer
Terminé

Une fois vos modifications terminées, il ne vous reste plus qu’à partager et pour ça, vous en avez des options…

Partager ?
Partager ?

Les options de partages sont les options habituelles, le partage iCloud en plus. Celui-ci est malheureusement bien trop petit pour ma bibliothèque, et son activation demanderait l’acquisition d’un pack Stockage ++ à 50 $ par an… pas vraiment prévu non.

Logiciel limité !

Globalement, ce n’est pas un logiciel pour un photographe professionnel qui sera très vite à court d’options, mais bel et bien un logiciel grand public.

Il n’en reste pas moins que pour un usage domestique, il est très bien pensé et très productif, je n’ai pas rencontré de procédure fastidieuse ou illogique, tout est simple, limité diront certains, je dirai pour ma part qu’il est dédié à un usage simple.

On s’aventurera plus en profondeur (mais pas plus que nécessaire quand même) dans la prochaine page du dossier.

Oui il ne fait pas certaines choses et il est limité dans ses fonctions… mais en même temps, les options proposées couvrent la majeure partie des usages constatés chez les utilisateurs « grand public », le logiciel rend donc service et fait son travail pour une grande majorité des utilisateurs de Mac.

Les spécialistes eux devront passer par d’autres solutions plus pointues.

Page suivante, Photo est quand même un gestionnaire d’images…

[/nextpage]
[nextpage title= »3 Un gestionnaire d’images ? »]

Photo changement de mode de présentationLe gestionnaire d’image…

Photo est quand même un logiciel permettant de gérer un catalogue d’images avec un minimum d’options à disposition pour éventuellement faire un peu de retouche.

L’interface proposée est très sobre, c’est le moins que l’on puisse dire et les habitués vont devoir accepter certains changements… ou pas.

Le changement de mode principal de présentation est un peu déroutant puisqu’il se fait par l’intermédiaire des flèches gauche et droite qui se trouvent en haut à gauche du logiciel. Il faut donc cliker sur ces flèches pour passer d’un mode à autre, peu évident.

Par défaut, le logiciel s’ouvre en mode par « moments » :

Photo présentation par moments
Mode de présentation par moments

Un clik sur la flèche en haut à gauche nous amène au mode de présentation par « collections » :

Photo présentation par collections
Mode de présentation par collections

Un autre clik à gauche nous amène au mode de présentation par « années » :

Photo présentation par années
Mode de présentation par années

Pourquoi pas !

En haut à droite se trouve l’unique champ de recherche et il est très puissant, tapez n’importe quoi, il vous trouvera quelque chose, nom, titre, mot clé, albums…

Rechercher dans Photo, rien de plus simple
Rechercher dans Photo, rien de plus simple

La gestion de mots-clés est exactement la même que pour iPhoto, Commande + K ouvre toujours la fenêtre des mots-clés, la partie du haut est toujours celle des favoris (que l’on appliquent toujours par un simple appui sur la touche clavier associée), et on passe en mode édition avec le bouton Modifier les mots-clés en bas à gauche.

yosemite-beta-photo-mots-cles
La liste des mots-clés ne change pas, c’est la même que pour iPhoto
yosemite-beta-photo-mots-cles-modif
L’édition des mots-clés, identique à celle d’iPhoto

Pour ajouter un album, un simple clic sur le gros + en haut à droite ouvre un sous-menu réduit à sa plus simple expression :

Ajouter un album
Ajouter un album

Pour simplifier encore plus, l’option lancer le diaporama est disponible dès que vous visualiser un album ou un album intelligent, il suffit de cliker sur le triangle qui apparaît quand vous le survolez.

Là aussi, les options sont simples, même si on est quand même en mesure de choisir la musique dans sa propre base iTunes.

Lancer le diaporama de l'album
Lancer le diaporama de l’album

Euh… c’est tout ?

Pour ce qui est de la gestion des images à proprement parler, on a fait le tour…

Concernant l’édition des images, c’est… comment dire… très succinct… mais alors… sobre d’une force !

En haut à droite se trouve l’accès à l’antre des modifications en la présence d’un bouton laconique : Modifier !

yosemite-beta-photo-visu-modifier
Modifier

Une fois en mode édition, et pour être bien certain que vous ne l’oublieriez pas au cours de votre session, l’interface devient noire et le bouton modifier se transforme en un gros bouton jaune et bien visible : Terminé

yosemite-beta-photo-modif-terminer
Terminé

Les différents outils se trouvent à droite de la photos, et comme vous pouvez le voir, tout est là !

7 Outils de retouches…

Les outils d'édition proposés
Les outils d’édition proposés

Améliorer est un outil automatique, on clik et on est satisfait… ou pas !

Pivoter et recadrer sont des outils indispensables que tout le monde connaît :

Pivoter et redresser
Pivoter et redresser

J’apprécie particulièrement la nouvelle méthode pour redresser l’horizon qui est très fine et très précise.

Pour les filtres, pas de réglages, juste des effets que l’on choisit… ou pas :

Les filtres d'effets
Les filtres d’effets

Les réglages de tonalités sont plus pointus :

Réglages de tonalités
Réglages de tonalités

En cliquant sur le bouton bleu Ajouter on peut alors ajouter d’autres types de réglages, très certainement la section la plus pointue du logiciel :

Ajouter réglage de tonalités
Ajouter réglage de tonalités

L’outil nettoyage ne déroge pas à la règle et se veux lui aussi très simple, la seule option réglable est le diamètre de la zone de travail :

Nettoyer et retoucher
Nettoyer et retoucher

Le même principe s’applique pour les yeux rouges, on règle le diamètre du pinceau et on clik sur les yeux :

Les yeux rouges
Les yeux rouges

Voilà, c’est tout !

Maintenant, à vous de jouer.

Page suivante, relativisons…

[/nextpage]
[nextpage title= »4 Relativisons… »]

Une bêta très stable !

Quoi que l’on veuille bien penser, j’ai pris le parti de réaliser ce dossier en condition réelle et surtout, en temps réel, je l’ai donc rédigé en grande parie sur un système d’exploitation réputé instable, puisque bêta…

Il faut donc relativiser sur la gravité des dysfonctionnements qui sont relevés dans ce dossier, la plupart ont été dûment signalés pendant les tests, et cela fait partie du boulot qu’Apple attend de nous, je me suis permis d’en faire impasse, c’est aussi clairement indiqué dans le NDA que j’ai accepté de signer.

Malgré tout, mon expérience utilisateur est très satisfaisante, j’ai pu me connecter facilement sur le site pour rédiger mon brouillon, la version de Safari présente sur cette bêta (Version 8.0 (10600.1.25)) est parfaitement compatible avec la plupart des sites que j’ai visités pendant la durée de ce dossier. Petit clin d’œil à WordPress au passage, qui s’est révélé à la hauteur et n’as pas failli l’ombre d’un instant.

Sachant que j’ai dû déconnecter mon système normal pendant près de 48 heures pour pouvoir mener ce test à son terme et que pendant tout ce temps, j’ai pu réaliser la plupart de mes tâches quotidiennes, comme mon courriel que j’effectue par webmail par exemple, il serait de mauvaise grâce de ne pas reconnaître que pour un bêta, cette version de Yosemite est particulièrement stable.

Pas mal la guêpe !

Autre exemple, pour certaines images intégrées dans le dossier, j’ai du faire appel à mon logiciel de retouche habituel, Pixelmator, qui se trouve sur mon disque principal.

Pas de problème, un double clik sur son icône depuis son emplacement, et il se lance comme une fleur, pas besoin d’installer quoi que ce soit, il le reconnaît.

Bien entendu, cela fonctionne avec tous les logiciels présents sur d’autres volumes.

Photo ?

Pour une première version proposée en test, je n’ai aucun plantage à lui reprocher durant les quelques heures passées avec lui.

Ceux qui s’attendaient à un iPhoto + qui remplacerait Aperture seront déçu, la direction prise par Apple pour Photo est clairement orientée grand public et il est parfait dans son rôle.

Les rumeurs faisant état d’un possible abandon d’Aperture au profit de Photo ne me semblent absolument pas fondées, Photo n’est pas du tout interfacé pour ce genre de travaux et je ne le vois pas évoluer en ce sens alors qu’il arrive justement avec une nouvelle version qui change déjà beaucoup de choses, je ne vois pas Apple complexifier une simplification dont elle est aujourd’hui si fière !

[/nextpage]
[nextpage title= »5 Conclusions ! »]

Conclusions ?

Les contres :

Procédure d’installation très lourde… mais bon, ça fait partie du jeu…

Le mélange des mises à jour systèmes entre version normale et version bêta, pas cool, je dirais même plus, pas cool du tout !

Je n’ai pas d’impression d’amélioration fulgurante non plus, ceux qui s’attendaient à une optimisation fantabuleuse de performances globale peuvent continuer à pleurer, Yosemite reste globalement poussif… malheureusement.

Les pour :

Globalement, l’expérience est satisfaisante, je ne reviendrais pas sur la procédure d’installation, elle fait partie des prérequis et il faut impérativement y passer, aussi longue et laborieuse soit-elle.

Sorti des tests demandés, je n’ai pas rencontré d’obstacles particuliers lors de l’utilisation de mon Mac au quotidien, il ne s’est pas montré récalcitrant et s’est comporté comme je le lui demandais.

Quant à Photo…

L’avenir nous le dira…
[/nextpage]

[wp-review]

-- 
(\_ _/)
(='.'=)
(")_(") Maître Maa